27 juin 2017

Vivre à la campagne

        Aussi loin que remontent mes souvenirs d’enfance et d’adolescence, les vacances scolaires sont synonymes de travail à la ferme.  Couper le trèfle et la luzerne et cueillir les pissenlits pour les lapins, conduire les vaches au pré, donner leur orge aux poules et ramasser les œufs, tourner la manivelle de l’écrémeuse puis celle de la baratte à beurre, donner leurs rations de petites pommes de terre et d’eau de vaisselle aux cochons et jouer de la binette pour arracher les mauvaises herbes dans le... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 11:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

24 juin 2017

André Duprat, poésie.

 Le nouveau recueil de poésie d'André Duprat publié chez Jacques Brémond avec des encres originale de Robert Lobet (Le manuscrit  de cet ouvrage a reçu la Bourse de Création contemporaine Gina Chenouard en 2014 décernée par la Société des Gens de Lettres) On peut retrouver André Duprat ici
Posté par roland bosquet à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
20 juin 2017

Conseils en cas de canicule.

     À l’époque lointaine où je fréquentais encore l’école communale, l’un des élèves était désigné par le maître pour relever, chaque matin, les températures extérieures et noter sur un cahier les caprices du baromètre de Bourdon. Il suffit, de nos jours, de consulter les services de la météorologie sur internet ou d’écouter religieusement la "dame de la météo" à la Télévision. Elle se montre hélas si peu précise que je ne l’ai jamais entendue m’informer de la température dans mon courtil. Elle peut, par contre, non... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 15:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2017

Aucune tête ne doit dépasser.

       J’abandonne Emmanuel Chabrier et sa "Joyeuse marche" de circonstance pour m’en aller, flamberge au vent, saluer les arbres de mon courtil et donner à ma chèvre naine sa friandise de pain dur. Accompagné de son cortège de grondements de tonnerre et de bourrasques, un orage s’est abattu, hier soir, sur la région. L’air est à présent calme et serein, presque recueilli. Comme si merles et moineaux hésitaient encore à sortir de leurs caches. Quelques feuilles d’érable jonchent la pelouse et des branches mortes... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juin 2017

Ils parlaient de foot.

        Le 10 juin 1944 aurait pu être une journée ordinaire pour le modeste bourg d’Oradour sur Glane, en Limousin. Le soleil inonde la campagne. Les vaches sont dans les prés où l’herbe est grasse. Il y aura du foin cette année. Les enfants sont à l’école. Les femmes font quelques courses à l’épicerie ou chez la mercière, hauts lieux de rencontres avec l’église. Le maréchal-ferrant et le docteur échangent quelques mots au sujet d’une cohorte motorisée de l’armée allemande remontant vers la Normandie où les... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2017

Le nomadisme sédentaire du marcheur immobile.

          Jacques Attali était formel : demain sera nomade. Il en avait même écrit tout un livre. Mais Jacques Attali est capable d’écrire trois livres de huit cents pages par an. C’est un expert en tout. Aujourd’hui, les spécialistes sont eux aussi formels : aujourd’hui est communication. L’art du commerçant est de réunir les deux prophéties pour en un faire un négoce lucratif. Ainsi du téléphone portable qui permet de converser avec un interlocuteur tout en marchant au milieu de son courtil ou,... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,