29 septembre 2017

Avec ou sans ?

      Les cloches de l’église annoncent tierce lorsque mes visiteurs se lèvent. La brume matinale s’est dissipée et le ciel est dégagé. C’est l’heure de s’enfoncer dans les bois pour la traditionnelle chasse aux champignons. Pourquoi, alors qu’il coulait des jours heureux au milieu d’un paradis terrestre qui lui fournissait gracieusement cèpes de Bordeaux, topinambours à l’aïoli, pêches melba, oranges en carpaccio et pommes d’amour, Sapiens a-t-il donc eu l’idée saugrenue de cesser ses promenades bucoliques pour se... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 septembre 2017

La marche de l'équinoxe.

     Une fine brise de traverse fait danser les fougères qui commencent à roussir. Les piboulades exhalent des parfums de noisette et les bolets des effluves d’humus et de terre mouillée. Encapuchonnés contre la pluie, emmitouflés contre le froid, embottés contre la boue et emballés d’orange fluorescent contre les chasseurs, les randonneurs du troisième âge arpentent les chemins en jabotant. Nul besoin du calendrier pour reconnaître les prémices de l’automne. Notre monde est en marche vers son plus proche futur,... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2017

Obsolescence programmée.

       La mairie du village est en effervescence. Dressée au milieu d’un capharnaüm digne d’un vide-grenier de parents d’élèves, la secrétaire distille ses ordres à deux costauds aux bras encombrés d’un paquet volumineux. On la met où, madame Mireille ? interroge le plus âgé. Je demande innocemment de quoi il s’agit. De la nouvelle imprimante-photocopieuse, me réplique l’interpellée d’une voix acide. L’autre est déjà en panne ! Irréparable, soi-disant. Il m’a fallu trois ans pour m’y faire. Tout est à... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2017

Oser l'espérance.

      En trajectoire descendante et en phase décroissante, la lune autorise tous travaux au jardin hormis le semis et la greffe. La pluie gardera toutefois le jardinier au chevet de la correspondance entre Élisabeth de Fontenay et Alain Finkielkraut et à l’écoute recueillie de Johan Sibelius interprété au piano d’une main de velours par Arne Akselberg. Il n’en respecte pas moins auparavant sa rituelle visite matutinale à ses arbres et à son potager. Il est temps en effet d’établir un bilan des récoltes de l’été.... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2017

Saint Martin (humeur)

        Encore traumatisé par la tempête de 1999 qui coucha tant de ses arbres, le campagnard suit avec compassion l’avancée de l’ouragan Irma vers les îles Caraïbes. Au moins, les gens qui vivent là-bas auront-ils, eux, le temps de se préparer au pire. Calfeutrer les maisons comme on voit procéder les Américains de Floride, faire des provisions d’eau et de nourriture, arrimer suffisamment un toit pour qu’il résiste à des vents de 200km/h ou même se réfugier provisoirement, pour ceux qui le peuvent, dans des... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2017

Prurits et démangeaisons.

      L’information n’est pas encore officielle mais chacun sait que c’en est fait. L’été est fini. Professeurs, maîtres, maîtresses et écoliers ont retrouvé le chemin des écoles, les citadins en transhumances estivales désertent les routes de campagne, les plages sont abandonnées aux nettoyeurs municipaux et les ruines touristiques aux retraités. De leur côté, les hirondelles repartent vers leurs terres africaines, les bergeronnettes leurs pénates au Maroc et les fauvettes des jardins traversent en ce moment... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 septembre 2017

Dire ou ne pas dire ?

« Vous ne savez que parler alors que c’est DIRE qu’il faudrait » Jacques Viallebesset        Le proverbe soutient que l’homme sage se tait. Dans la paix de son courtil perdu au cœur des Monts, le campagnard s’interroge cependant. Dire ou ne pas dire ? Mais se taire n’est-il pas déjà dire ? Ainsi, en vertu du dicton populaire qui affirme que "qui ne dit mot consent", certains élus considèrent que les électeurs qui se sont abstenus de voter lors des dernières élections leur ont, par... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,