27 février 2018

Putain de requin.

     Les cris rauques des grues transpercent le ciel d’azur. Le givre dessine des festons d’argent dans les branches des hêtres et des bouleaux. Le vent de bise pique les joues et bleuit les doigts. Il fait trop froid pour travailler au jardin. J’alimente la flambée d’une bûche de châtaignier et me lance dans une énième tentative de rangement. C’est ainsi qu’un paquet de vieilles lettres blotties au fond d’un tiroir retrouvent la lumière. Qui résisterait à la nostalgie du papier jauni, des pleins et des déliés et de... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

23 février 2018

Retour au pays.

        La rumeur a pris naissance à la boulangerie puis a gagné le bureau de tabac-presse, le bistrot de la place de l’église et l’officine de la pharmacienne avant de contaminer les hameaux les plus éloignés. Bertrand est revenu ! Et qui est ce Bertrand ? On me fait comprendre que je ne peux l’avoir connu. Il s’était enrôlé dans les Chemins de Fer et était monté à la Capitale avant mon arrivée. L’émoi causé par son retour est pour l’heure d’autant plus vif qu’il n’en est même pas redescendu pour enterrer... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2018

Atavisme et civilisation.

       Le calme et la paix règnent ce samedi matin sur la vallée. Pas de rugissements de tracteurs, de vagissements de tronçonneuses ni de vociférations de motos ou de quads. Mésanges et moineaux tourbillonnent en silence autour des boules de graisses accrochées sur la terrasse, les merles picorent dans les taupinières, un écureuil traverse la pelouse entre l’érable commun et les bouleaux et disparaît. Les cloches de l’église sonnent tierce lorsque claquent soudain trois coups de fusil. ... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 février 2018

La dictature du mot de passe.

       Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, ma visite matutinale des quatre coins de mon courtil est un rituel incontournable. D’un mot, d’une phrase ou d’un silence, je salue mes bouleaux, fayards et châtaigniers, le couple de pigeons installé à demeure dans l’ombre des sapins, les tourterelles en controverse dans l’érable commun et les merles afférés qui chassent encore du bec les perles de la nuit épinglées à leurs plumes luisantes de rosée. De retour en mon antre, je glisse sur la chaîne hifi une sonate... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2018

Implacables lois de la concurrence.

         La boulangerie du village est pour une fois étrangement calme. Mais à peine a-t-il franchi la porte que le client est aussitôt interpelé : vous trouvez ça normal, vous ? Ne demandez pas à la tenancière de quoi il s’agit : vous seriez derechef renvoyé dans les limbes du magasin. Vous payez votre baguette sans barguigner et vous déguerpissez au plus vite. Qu’est-ce qu’elle a, ce matin ? La secrétaire de mairie dévoile la clé de l’énigme : c’est à cause des fleurs, elle en a... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
09 février 2018

"Qu'est-ce que j'vais faire ?..."

     La neige recouvre mon courtil et la campagne alentour. Pigeons et tourterelles se terrent en silence sous les branches des sapins, merles et moineaux se replient à l’abri des buissons, seuls quelques rouges-gorges et mésanges charbonnières osent s’aventurer autour des graines mises à leur intention sur la terrasse. Aucune tâche urgente n’obligeant le jardinier à quitter sa cheminée, c’est sans remord aucun que je m’installe dans mon fauteuil. Mais que choisir ? Écouter la deuxième symphonie de Franz Schubert... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
06 février 2018

Riches, pauvres.

       Portée par un glacial vent de borée, la sonnerie des cloches de l’église annonce à travers la vallée les obsèques de la vieille Angèle. Chacun au village connaît sa démarche hésitante due à son grand âge, le lacis de rides qui labourait son visage, sa petite voix pointue et ses yeux pétillants de malice. Emmitouflés dans leur écharpe et leur manteau d’hiver, proches, voisins et amis montent le parvis d’un pas lourd et déjà recueilli. Les conversations se donneront libre cours à la sortie du cimetière après... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2018

Cinq ans !

     Cinq ans. Ma petite amie Anaïs a cinq ans ! Une fête est bien entendu organisée pour célébrer l’événement. Mamie est en charge des bonbons et des cotillons et Maman du gâteau et des crêpes, chandeleur oblige. Papet est réquisitionné pour canaliser l’effervescence prévisible de ce petit monde plein d’ardeur. Quand à Papa, il s’est sagement retranché derrière ses obligations professionnelles pour ne se présenter qu’à la tombée de la nuit. Sa peine sera commuée en corvée d’intérêt général : ranger le capharnaüm... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,