Le 4 juillet dernier, Georges-Emmanuel Clancier a rejoint ses camarades de l’École de Rochefort. Les rares médias qui en parlent évoquent bien sûr Le Pain Noir, cette fresque paysanne autour de 1900 au succès littéraire et télévisuel retentissant. Mais Georges-Emmanuel Clancier est d’abord un poète, dans la lignée des Jean Bouhier, René-Guy Cadou, Jean Rousselot, Maurice Fombeure, Marcel Béalu, Luc Bérimont et Eugène Guillevic. C’est d’ailleurs à lui qu’il adresse ce message de fraternité.

Clancier

(Photo de couverture de Le temps d’apprendre à vivre, éditions Albin Michel)