29 janvier 2019

Le repas

      Avec ses cheveux hirsutes et ses grosses lunettes rondes qui le font ressembler à un hibou ébahi, Jacques amusait beaucoup ses étudiants en philosophie. Il accompagne aujourd’hui son épouse Sophie à travers le monde où elle accroche ses vouivres aux cimaises des plus grandes galeries. Jean-Paul, dit Porthos à cause de son tour de taille pantagruélique, enseignait le grec ancien. Il arpente désormais les collines du Péloponnèse à la recherche des vieilles pierres que pourraient avoir foulé les sandales... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

25 janvier 2019

Le progrès

Le soir s’enfonce dans la nuit et ma petite voisine Anaïs rentre de l’école en compagnie de sa nounou. Comme souvent, elle s’arrête pour dire bonjour à Papet. Et comme souvent, elle énumère ses aventures de la journée, elle a joué avec sa copine Gaëlle, à moins que ce ne soit avec l’intrépide Gaëtan, elle n’a pas aimé la purée verte à la cantine et elle a fait de la peinture comme le prouvent encore ses mains. Et toi, Papet, tu as été sage ? Papet est toujours sage puisque, selon la tradition, les anciens détiennent la... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
22 janvier 2019

Trou noir

C’est un matin d'hiver ordinaire. Le jour éclaire le ciel d’un blanc lumineux, un voile translucide enveloppe les branches des bouleaux et une dentelle de neige recouvre la pelouse du courtil. Une bûche de châtaignier crépite dans la cheminée, César dort sur le canapé, l’Orchestre Symphonique de Berlin dirigé par Gabriel Bebeselea égrène la Fantaisie Pastorale de Georges Enesco, Richard Powers m’emporte dans le monde fantastique des arbres. Lorsque le téléphone sonne. Je retrouve mon amie Marthe, du mas du Goth, à l’hôpital de la... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2019

Réhabiliter la paresse

Depuis ma fenêtre, je regarde le jour caresser doucement la brume et y dessiner des rêves éphémères. J’aurais pu attendre encore sous la couette avant de chausser mes pantoufles mais bien qu’assujetti à la retraite depuis longtemps déjà, j’ai conservé la fâcheuse habitude de me lever tôt. L’influence persistante d’une enfance paysanne ? Celle du fameux dicton qui prétend que le monde appartient à ceux qui se lèvent à l’aube ? Cette hâte n’est pourtant en rien le propre de l’Homme. S’il est parvenu, au fil des... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 janvier 2019

Jaune hivernal

Sous nos contrées à climat tempéré, l’année se décompose traditionnellement en quatre parties. Le solstice d’hiver convoque les vents de bise qui sèment le gel dans les flaques d’eau et enroulent des congères au bord des routes de montagne ; en contrepartie, le soleil se lève de plus en plus tôt et se couche de plus en plus tard. L’équinoxe consacrera l’égalité entre le jour et la nuit et l’arrivée de la reverdie. Les forsythias illuminent les palisses, les primevères les talus et les hirondelles font leur nid. Le solstice... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2019

Le défi de la bienveillance et de la bonté.

Nous nous retrouvons cette année chez mes voisins Hélène et Sébastien pour célébrer comme il se doit le solstice d’hiver. Notre hôte a cueilli le gui et l’a accroché au-dessus de la porte d’entrée. Notre hôtesse a rôti l’oie fermière et dressé un couvert de fête. Nos voisins Juliette, Mathieu et Anaïs ont décoré de houx un chemin de table de saison. Outre un charpenté Bouscassé de trois ans d’âge et les Nocturnes de Frederik Chopin avec Ingrid Fliter au piano, je suis accompagné de notre vieille amie Marthe, du mas du Goth, munie de... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,