26 mars 2019

Intelligent ? Et alors ?

Mon amie Marthe vient de lire dans une revue que des chercheurs anglais auraient fabriqué une particule mi-organique et mi-ondulatoire. Nous nous en émerveillons sur la terrasse devant une tasse de café. « L’Homme, avec un grand H bien sûr, peut être fier de son intelligence, conclut-elle. Il perce maintenant les secrets les plus profonds de l’univers, depuis l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand ! » Elle n’a pas tort, sauf que … Il y a très longtemps, un grand singe de la famille des australopithèques décida... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mars 2019

Pierre Soulages

Passés les inévitables ronds-points et leurs forêts publicitaires, vous pénétrez enfin en la bonne ville de Rodez. Un rude climat hivernal et de belles canicules estivales ont façonné depuis plus de 2000 ans des Rutènes opiniâtres et entreprenants. Les monuments et les rues en témoignent encore aujourd’hui par leur austère sévérité. C’est à l’abri de leurs puissants murs de fer et de granit  qu’il y a un siècle Pierre Soulages découvrait la profondeur du noir qui allait marquer son œuvre, dont les cent dix-huit "peintures sur... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
15 mars 2019

La philosophie du jardinage

Entre deux averses, le soleil du matin inonde la salle à manger et le salon. Allongé sur le dossier du canapé César s’en laissecaresser avec gourmandise. Une bûche de frêne fume doucement dans la cheminée. Le solo de clarinette qui introduit la première symphonie de Jean Sibélius dessine dans l’air immobile des frissons printaniers revigorants. J’achève la relecture du De loin on dirait une ile d’Éric Holder et le repose sur la table basse lorsque les cloches de l’église et le téléphone sonnent ! Les premières annoncent tierce,... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 mars 2019

Né d'aucune femme, Franck Bouysse

Anaïs est malade. Juste un gros rhume. Papet joue les nounous de remplacement. Pas question de se baguenauder par les chemins ni même dans le courtil. Le canapé est transformé en salon de lecture pour des histoires extraordinaires où de pauvres bûcherons abandonnent leurs enfants dans les profondeurs de la forêt, à la merci des loups, des ogres et des sorcières. Des histoires d’il y a si longtemps qu’il ne reste plus guère que les légendes pour en perpétuer le souvenir. Comme celle de ce curé de campagne, Gabriel, qui subtilisa à la... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
08 mars 2019

L'arbre monde.

Le minibus apparaît dans mon courtil alors que les duettistes de France-Musique, Émilie et Rodolphe, entrent En piste. Subodorant quelque bruyante perturbation, César se réfugie sur la chaise de mon bureau. La cuisine est bientôt envahie par un groupe de "spécialistes" que j’ai pour mission de guider jusqu’à un chêne remarquable discrètement réfugié au cœur des Monts. Le temps de boire qui un café noir, qui un thé vert, qui une tisane jaune, qui un chocolat bien crémeux et notre expédition s’ébranle. Il faut compter une bonne heure... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2019

Le langage des arbres.

Chaque arbre a un langage mais il faut abandonner toute rhétorique cartésienne pour le comprendre. J’invitai un jour ma petite voisine Anaïs à venir saluer avec moi les arbres de mon courtil. Elle haussa les épaules et lâcha dans un long soupir : les arbres ne parlent pas, Papet ! Je lui expliquai alors qu’il faut, pour les entendre, poser la main sur leur écorce, inspirer à fond et fermer les yeux et, parfois, si on écoute bien, ils nous parlent dans la tête. Elle voulut bien sûr essayer. Elle appuya la paume d’une main... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
01 mars 2019

Mélanie, un caractère.

L’église du village est pleine.En dépit du ciel d’azur et du soleil, les hommes eux-mêmes ont pris place dans les bancs du fond ou discutent debout et à voix retenue autour du baptistère. On enterre la vieille Mélanie décédée trois jours plus tôt dans sa maison de retraite. Elle devait célébrer ses 98 ans au printemps prochain. Ses enfants, aujourd’hui septuagénaires et pour ceux qui ont résisté aux accidents et aux maladies, ses petits-enfants, pour ceux qui ont eu le temps de se déplacer depuis leurs contrées lointaines, ses... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :