10 juin 2019

Oradour sur Glane

    Le soleil inonde la campagne. Les vaches sont dans les prés où l’herbe est grasse. Les enfants sont à l’école. Les femmes font quelques courses à l’épicerie ou chez la mercière, hauts lieux de rencontres avec l’église. Le maréchal-ferrant et le docteur échangent quelques mots au sujet d’une cohorte motorisée de l’armée allemande remontant vers la Normandie où les alliés ont débarqué quatre jours plus tôt. Mais on ne s’en inquiète pas outre mesure ici. Les Boches semblent bien trop pressés de gagner leur nouveau front... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

04 juin 2019

Voir Vesoul et Honfleur

Après avoir joué tout Chopin sur son Steinway, Garrick Ohlsson en revisite les nocturnes, ballades et mazurkas sur piano Érard. Il rejoint ainsi Martha Argerich qui y avait déjà excellé avec une magie que l’on croyait alors inégalable. Je me replonge en l’écoutant dans l’envoûtant Braves gens du purgatoire de Pierre Pelot lorsque l’on frappe à ma porte.     « Nous sommes un peu perdus. Est-ce qu’on pourrait stationner à l’entrée de votre chemin ? » Je m’avance d’un pas et aperçois un superbe... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 mai 2019

Ombres fantomatiques

Rituelles salutations matutinales aux arbres de mon courtil. Le soleil joue dans les branches des acacias et dessine sur l’herbe de longues ombres fantomatiques. Je ne m’en étonne pas. L’expérience m’a appris que les ombres sont en effet très souvent fantomatiques. En réalité, les fantômes ne s’exposent que très rarement à la vue des simples mortels.  Si rarement d’ailleurs que d’aucuns affirment même qu’ils n’existeraient pas. Aussi, lorsqu’un fantôme apparaît soudain devant vous, réfléchissez avant d’en croire vos yeux... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2019

Les vouivres

Rendez-vous est pris dans une auberge aménagée dans un ancien moulin à aube. Les tables sont réparties autour de l’antique meule de pierre et la cuisine, ouverte à la vue du client, est encastrée dans les trémies où les paysans déversaient leurs sacs de blé, d’orge ou d’avoine. Et sur les murs lambrissés de bois de chêne de la vaste salle où était tamisée la farine, les propriétaires ont suspendu des cimaises où sont régulièrement accrochées des toiles de peintres qui n’ont pas toujours pignon sur rue dans les médias mais qui... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2019

Le métier de sabotier.

Grâce doit être rendue aux aménageurs compulsifs du territoire. Ils ont heureusement oublié de faire traverser la région par une autoroute. Vous n’accéderez ainsi au petit bourg de Bellême en Perche que par les routes secondaires et départementales. Vous en passerez ainsi le porche du XVème siècle ivre de verdure, vous flânerez benoîtement dans les rues bordées de maisons colorées et pourrez même contempler, depuis l’ancienne place du château, le verdoyant paysage bocager alentour. Vous n’y trouverez, hélas, aucune trace de... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2019

Ainsi va la vie des villages.

 Nul ne sait vraiment comment la rumeur prit naissance. Mais chacun s’accorde à penser que Georg et Margrett, deux Anglais originaires du Hampshire installés dans une vieille ferme tant bien que mal retapée du hameau de la Betoulle, furent parmi les premiers à l’évoquer. On était à la mi-janvier et ils recevaient leurs voisins du hameau de Chantegrèles autour d’un chaleureux afternoontea pour le traditionnel échange de vœux de bonne année. En entendant leurs hôtes, Paul et Élisabeth furent d’abord étonnés puis haussèrent... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

16 avril 2019

Entre rien et rien

La radio diffuse le troisième mouvement de la Symphonie Fantastique d’Hector Berlioz, un adagio plutôt enjoué où un cor anglais et un hautbois échangent comme deux paysans suisses sur leurs craintes et leurs espoirs. Le Scottish Chamber Orchestra dirigé par Robin Ticciati recrée avec bonheur l’ambiance bucolique de la Symphonie Pastorale de Beethoven. Je ne me sens donc pas dépaysé. Hélas, cette programmation n’est qu’une célébration du cent-cinquantième anniversaire de la mort du compositeur. Car, que vous soyez riche ou miséreux,... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 avril 2019

Vacances de Pâques.

On parle dans les rédactions de marronnier. Chaque année à l’approche de Pâques et sur décret ministériel de l’Éducation Nationale, des hordes de citadins tentent d’échapper aux néfastes influences de la vie citadine pour aller respirer le bon air des arbres de province. De longues files de véhicules se précipitent dès le lever du jour sur les routes de notre bel hexagone pour plonger sans perdre de temps dans la saine et revigorante chlorophylle. Oubliées dès lors les belles bouffées de gaz à effet de serre et de particules... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
02 avril 2019

Convergences ou complots ?

Le Quatuor Diotima interprète à la radio Les Ténèbres de Marc Monnet. J’avoue me sentir plus proche des Polonaises de Chopin ou des sonates de Mozart que de la musique électroacoustique de l’élève de Pierre Boulez. Mais il faut savoir garder l’esprit ouvert à toutes les aventures. Or les giboulées de mars peuvent aussi sévir en avril. Elles ont illustré la fin de journée d’une belle averse grêle. Des grondements d’orage se rapprochent même avec la nuit. Des éclairs dessinent bientôt des ombres sur le ciel noir, un claquement plus... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
26 mars 2019

Intelligent ? Et alors ?

Mon amie Marthe vient de lire dans une revue que des chercheurs anglais auraient fabriqué une particule mi-organique et mi-ondulatoire. Nous nous en émerveillons sur la terrasse devant une tasse de café. « L’Homme, avec un grand H bien sûr, peut être fier de son intelligence, conclut-elle. Il perce maintenant les secrets les plus profonds de l’univers, depuis l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand ! » Elle n’a pas tort, sauf que … Il y a très longtemps, un grand singe de la famille des australopithèques décida... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,