11 décembre 2016

L'esprit de fraternité

     Convocation à la mairie du village : les services administratifs du département font une campagne de vérification du cadastre, ouvrant ainsi de belles perspectives aux chicanes à venir. À mon arrivée, les agents communaux inspectent un échafaudage dressé devant la porte d’entrée. Ils m’abandonnent aimablement le passage et je me dirige vers l’accueil lorsque je croise le maire. Vous installez une nouvelle décoration de noël devant la porte ? Non, ils vont nettoyer l’inscription liberté, égalité,... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 novembre 2016

Commémorer

        11 Novembre. Réunion quasiment furtive au pied du monument aux morts du village. Le conseilmunicipal est certes au grand complet mais presque seul à commémorer l’armistice. Recroquevillés sur le trottoir pour ne pas gêner la circulation automobile, les rares participants semblent même étonnés d’être encore si nombreux. On fêtait autrefois la naissance du futur roi par des liesses populaires. On célébrait son avènement sur le trône au décès de son père par des "Vive le Roy" d’autant plus... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 17:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 septembre 2016

La misère devrait être insupportable.

       Alors que je lui porte sa ration hebdomadaire de magazines ainsi que le dernier ouvrage d’Axel Khan "Être humain, pleinement" dont je lui vantais la profondeur de réflexion et la simplicité de l’expression, mon amie Marthe Dumas me reçoit en grand émoi. On vient de lui annoncer que sa conscrite Marguerite, du village du Grand-Hort, a été admise d’urgence au grand Hôpital Universitaire Régional dans un état d’extrême faiblesse. On apprendra le lendemain de la bouche même de la secrétaire de mairie, source... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mai 2016

J'ai fait un rêve.

         Le monde bruisse de fureur et de bruit autour de ma vallée blottie au cœur des Monts et je dois souvent me faire violence pour abandonner la douce quiétude champêtre qui y règne. Je ne parle pas là des escapades chez le boulanger, l’épicier ou à la médi@thèque qui sont souvent l’occasion de rencontres amicales et de discussions enflammées sur les sujets les plus futiles comme les plus graves. Je ne compte pas non plus les déplacements ici ou là pour entendre Bach, Beethoven, Chopin,Liszt ou... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2016

Deux pigeons....

      Surpris, ce matin, deux pigeons en batifolage. Après un bon bain dans la baignoire dont je viens de changer l’eau, madame s’ébroue avec vigueur et s’installe au soleil, les plumes ébouriffées. Depuis leur case où ils ont façonné un nid de brindilles et de feuilles mortes, monsieur l’interpelle. Elle l’ignore superbement, tout au délice alangui de goûter la tiédeur de l’air. De guerre lasse, il la rejoint d’un coup d’aile et sautille autour d’elle, le jabot gonflé d’importance. Les yeux fermés, elle simule... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mars 2016

Escapade parisiano-campagnarde

      Brève escapade parisienne pour écouter le pianiste Radu Lupu de passage à la Philharmonie où il retrouve l’Orchestre de Paris et Paavo Järvi. Au menu, le Concerto n°3 de Beethoven qu’il affectionne particulièrement et, après l’entracte, une excursion au cœur des paysages nordiques avec le Concerto pour flûte de Carl Nielsen et laSymphonie n°3 de Sibélius. Bien que modestement placé en quatrième catégorie, (les fauteuils sont moins chers que ceux d’un match de foot mais tout aussi âprement convoités) la... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 janvier 2016

Semaine exécrable

        Exécrable semaine passée.Sous un ciel gris et pesant, le vent d’ouest bouscule avec hargne les cimes de mes acacias, érables et châtaigniers et la pluie qui tombe sans discontinuer transforme les allées de mon courtil en torrents et la mouillère en contrebas en étang aux rives incertaines. Installé à demeure sur sa chaise en paille avancée devant la cheminée, mon chat César ne se risque à l’extérieur qu’après avoir longuement mesuré l’évolution des intempéries. Quant à moi, chaussé de bottes et armé... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2015

Contre les vents mauvais.

        Cueilli samedi dernier une petite bolée de framboises remontantes pour agrémenter mon yaourt quotidien. Et coupé l’ultime fleur d’un glaïeul qui a eu l’idée saugrenue de s’épanouir au milieu de l’automne. Les experts du GIEC nous le répètent pourtant à l’envi : le temps de jadis n’est plus ce qu’il était à cause du réchauffement climatique. C’est si vrai qu’à la mi-novembre, les consommateurs des cafés des Xème et XIème arrondissements de Paris se croyaient à Séville et jabotaient gentiment... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 novembre 2015

Une rose

Une rose pour la compassion envers les victimes et leurs proches Une rose debout.
Posté par roland bosquet à 17:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
29 septembre 2015

Mais où sont donc passés les intellectuels ?

      Il est peu de jours sans que nos écrans de télévision ne nous montrent avec complaisance les longues files de réfugiés fatigués, épuisés, harassés, qui arpentent les routes en direction de nos vieux pays d’Europe. Hommes jeunes encore ou plus mûrs, jeunes femmes avec des enfants, ils fuient leur pays théâtre des pires atrocités de tous bords. Ils ne rêvent que de vivre en paix sur leur terre, dans leur village, dans leur ville. Mais ils sont contraints de fuir pour ne pas mourir sous les bombes ou... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,