17 avril 2016

L'aulnaie

A paraître prochainement. Lire plus ici
Posté par roland bosquet à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

18 mars 2016

Ma mère du nord. Jean-Louis Fournier

      Un vent de traverse aiguise l’air aux senteurs de sous-bois et frise les flaques d’eau d’une pellicule glacée. De quoi encourager un jardinier mêlé de paresse à s’établir sans regret devant une flambée de châtaignier avec son chat et un bon livre. Le hasard a choisi de placer Ma mère du Nord de Jean-Louis Fournier au sommet de la pile d’attente. Mais Jean-Louis Fournier est très agaçant. Après son livre Trop, je me suis dit que, décidément, "Trop" est de trop. 17 (Chronique 17 du janvier... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2016

Kannjawou, Lyonel Trouillot

      Le proverbe bantou, fréquemment cité ici mais jamais respecté, dit que le sage se tait, même lorsqu’il n’a rien à dire. Lyonel Trouillot, qui nous envoie sa colère depuis son pays d’Haïti, a quant à lui mille raisons de parler. Martyrisé par la nature et par les dictatures, son bout d’ile a régulièrement défrayé les chroniques avec ses coups d’état et ses tremblements de terre. Les uns et les autres n’ont jamais pu, malgré tout, faire taire ses poètes et ses écrivains. Dans le créole local, kannjawou... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 janvier 2016

Macadam, Jean-Paul Didierlaurent

     Le vent n’a que son souffle pour écrire sa poésie. Pour l’heure, il caresse les futaies de son haleine océane, poussant mollement devant lui des nuées grises chargée de promesses de pluies. Assortie à la grisaille du ciel, mon humeur bougonne de jardinier ne m’incite guère à chausser mes bottes et à enfiler mes gants de bûcheron. La scie restera accrochée à son râtelier. Sous l’œil impassible de mon chat César, j’ajoute à la flambée une bûche du vieux cerisier abattu l’hiver dernier, glisse dans le lecteur le... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
27 novembre 2015

Olivier Bleys. Discours d'un arbre sur la fragilité des hommes.

        Alors que j’expliquais à ma petite voisine Anaïs qu’il ne faut pas arracher les feuilles des arbres parce qu’ils en souffrent, elle m’a répliqué que les arbres n’ont pas de bouche et que donc ils ne pleurent pas. J’ai eu beau lui rétorquer que je parle chaque matin à mes arbres et que, lorsque je ferme les yeux, ils me répondent dans ma tête, rien n’y a fait : « les arbres n’ont pas de bouche. Ils ne parlent pas ! » C’est sans doute sur la base de cette certitude d’enfant... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 novembre 2015

Utopie ou utopie ?

       Dans nos contrées choyées par un climat tempéré, l’automne est une saison généralement bien arrosée par les pluies venues de l’océan. Doté d’un optimisme à toute épreuve, vous négligez malgré tout de vous munir de votre parapluie. Grave erreur ! Vous avez à peine stationné votre véhicule sur le "Champ de Foire", qu’une généreuse averse s’abat sur la ville. Après une course échevelée, vous vous engouffrez dans la première boutique venue. Le hasard vous fait pénétrer dans la modeste "Librairie Bleue"... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 octobre 2015

Jude, Françoise Chandernagor

      La campagne somnole paresseusement en ce dimanche ordinaire de fin octobre. Lorsque, sur le coup de tierce, l’air retentit soudain de l’appel des cloches de l’église. Les fidèles sont conviés à l’office dominical et la carillonnée est d’autant plus fervente qu’ils deviennent de moins en moins nombreux. Ils n’étaient guère plus nombreux il y a 2000 ans autour de Jacques, Pierre et Simon pour commémorer leur dernier repas avec Jésus. Françoise Chandernagor s’est plongée dans cette période du premier siècle... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
25 septembre 2015

"Cosmos", Michel Onfray

     Comme le Grand Louis de la précédente chronique, Gaston Onfray était un paysan. Son fils, Michel, introduit son Cosmos avec l’anecdote pleine d’émotion de sa mort soudaine à ses côtés un soir de décembre. Il nous dit toute la tendresse et l’admiration d’un fils pour les leçons d’humanité prodiguées avec une grande économie de mots mais avec l’authenticité de l’exemple. Captivé, le lecteur se laisse alors entraîner dans un maelstrom de concepts et d’idées à donner le tournis. Mais la conviction et la culture de... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2015

Les elfes de Muriel Barbery

Les elfes de Muriel Barbery m’attendaient depuis plus d’un mois sur la table du salon mais accaparé par la sortie de mon propre roman et les travaux du jardin, je n’avais pas pris le temps même de l’ouvrir, ne serait-ce que pour en déguster les premières lignes. Les pluies orageuses de la mi-juin m’ont offert l’occasion de m’y plonger. Avec délice. Au hasard des commentaires et des critiques, j’avais bien compris que, comme pour son "Hérisson", les professionnels de la profession peinent à partager l’engouement des lecteurs. Ils... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mars 2015

Meurtre à l'Evêché

        Écrire représentait déjà un beau défi lorsqu’il s’agissait de domestiquer cette plume sergent-major si fantasque et si imprévisible. Elle accrochait ici, bousculant les pulpeuses rondeurs d’un B majuscule pourtant calligraphié avec application. Elle dérapait ailleurs, rompant la ravissante litanie des pleins et des déliés et achevant sa course par une plantureuse tache d’encre violette où se noyaient irrémédiablement les espérances d’un bon-point. Mais grâce au baron Bic, arriva le temps de la... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,