28 février 2017

Les maîtres du temps.

     L’air est encore prisonnier des brumes hivernales et le ciel est si bas que les branches des chênes semblent porter les nues. Pourtant, bravant le gel qui perle d’argent la pelouse de mon courtil, les crocus dessinent une ceinture de couleur au pied des bouleaux, les narcisses s’enhardissent dans les parterres et un remue-ménage de moineaux qui s’ébrouent agite les noisetiers. Comme si, en remontant d’Andalousie, les grues et les oies sauvages avaient sonné de leurs appels assourdissants la mobilisation... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2017

René-Guy Cadou, poésie

Posté par roland bosquet à 16:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 février 2017

De l'origine de la sieste.

       Les cloches de l’église annoncent tierce lorsque je chausse mes bottes de jardiner. Une légère brise fait danser les branches nues des bouleaux et un vol de choucas esquisse un long trait noir sous le ciel couvert. Mon panier à la main, je pousse la barrière de châtaignier qui ferme le potager, écarte du pied la paille de protection et enfonce ma bèche dans une terre lourde et grasse. Trois poireaux, deux feuilles de chou et un brin de thym pour la soupe et une belle poignée de mâche pour accompagner le... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 février 2017

Charles Tuboeuf, poésie.

Posté par roland bosquet à 10:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2017

Une affaire de pomme et de perle turquoise.

       Ma petite voisine Anaïs m’est confiée pour la soirée et pour la nuit. Ses parents pourront ainsi savourer en toute sérénité quelques heures de "tête à tête" au restaurant étoilé de la ville voisine. En vertu de la St Valentin, Mathieu a même prévu de glisser au doigt de sa Juliette une bague en or rehaussée d’une fine perle turquoise du plus bel effet. Rejouant ainsi, sans le savoir, les mêmes gestes que son ancêtre il y a 200.000 ans. L’affaire avait, à l’époque, commencé quelques mois plus tôt. La jeune... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 février 2017

Paul Celan, poésie.

Posté par roland bosquet à 09:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

07 février 2017

La civilisation de la crêpe suzette.

      Puisque la pluie et le vent s’acharnent sur la vallée, je renonce à la corvée de taille de la palisse qui sépare mon courtil du chemin de terre qui le longe. Noisetiers, baliveaux de frênes et repousses de châtaigniers s’y déploient généreusement. J’attendrai donc de meilleures conditions météorologiques pour y remettre bon ordre. Après les avoir coupés, émondés et sciés en rondins, il ne lui restera plus qu’à les transporter dans la remise à bois. Et c’est là que la brouette interviendra. Une roue, un... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 février 2017

Poésie : Anne Perrier

On peut retrouver Anne Perrier sur le blog de Didier Pobel Et rencontrer d'autres poètes dans la rubrique Poésie.
Posté par roland bosquet à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
31 janvier 2017

Australopithécus arcadiensis politicus archaïcum

       Nous sommes quelques semaines avant Noël.  Le réchauffement climatique perturbe la course des vents polaires bloquant ainsi l’anticyclone des Açores juste au-dessus de mon courtil. Les températures, bien que fraîches au lever du jour, atteignent ensuite des sommets incompatibles avec les "normales" saisonnières. En un mot, c’est la pagaille dans le ciel ! Il en faudrait bien plus cependant pour empêcher mon vieil ami Jean-Paul, dit Porthos à cause de son tour de taille, de me rendre visite muni... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 05:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 janvier 2017

Compétition.

      Énième battue au sanglier dans les bois en contrebas de mon courtil. Dès la levée du jour, retentissent les aboiements des chiens ivres d’odeurs nouvelles et de liberté, les appels des chasseurs et des cornes de brume, les coups de fusil et les exclamations rageuses ou victorieuses. (Chronique du 06 décembre 2013). César demeure sagement enroulé dans mon fauteuil. Tout juste consent-il à dresser une oreille lorsque le tumulte se rapproche d’un peu trop près. C’est la perpétuelle compétition entre les... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,