04 octobre 2016

Mais de quoi vivront-ils ?

       Le bruit court depuis une semaine et alimente les joutes oratoires qui animent régulièrement les commerces du bourg. C’est désormais officiel. Selon l’adjointe en charge des questions sociales, notre village, par la voix de son maire, vient de se porter volontaire auprès de la Préfecture pour accueillir une famille de réfugiés. Après les premiers instants de sidération, c’est une explosion de commentaires qui s’engouffrent dans la rue principale, bousculent les habitués du bistrot de la place de l’église... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

30 septembre 2016

Adieu verte canopée.

      La matinée s’annonce paisible. Un petit vent d’ouest pousse devant lui quelques cumulus en guise de promesse de pluie. Nelson Goerner égrène sagement l’adagio sostenuto de la Hammerklavier de Beethoven et je me plonge avec délectation dans le "Darwin, bonaparte et le samaritain" de Michel Serres. Lorsque César bondit soudain de mon fauteuil en grondant. L’air s’emplit aussitôt d’un vacarme assourdissant. Un hélicoptère jaillit des futaies, passe au-dessus de mon courtil et s’éloigne en direction de la... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 septembre 2016

Les Gaulois et l'Occident.

     Les passereaux sont repartis pour les pays chauds. Les fougères éclairent les talus de fauves et de safrans et les asters les coins d’ombres de mon courtil. Les mûres, hélas, ont séché sur les ronces des haies et les bolets, russules et autres cèpes de Bordeaux rechignent à percer sous les feuilles mortes des sous-bois. Ne reste plus au campagnard que la méditation et les promenades par les frondaisons comme au bon vieux temps jadis où les fameux Gaulois peuplaient nos territoires. Si tant est qu’ils les... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 septembre 2016

La misère devrait être insupportable.

       Alors que je lui porte sa ration hebdomadaire de magazines ainsi que le dernier ouvrage d’Axel Khan "Être humain, pleinement" dont je lui vantais la profondeur de réflexion et la simplicité de l’expression, mon amie Marthe Dumas me reçoit en grand émoi. On vient de lui annoncer que sa conscrite Marguerite, du village du Grand-Hort, a été admise d’urgence au grand Hôpital Universitaire Régional dans un état d’extrême faiblesse. On apprendra le lendemain de la bouche même de la secrétaire de mairie, source... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 septembre 2016

A quoi rêvent les enfants ?

      J’emmène de bon matin mon amie Marthe Dumas, du mas du Goth, chez son notaire. Elle m’explique pendant le trajet qu’elle veut modifier son testament. Le mas étant sa propriété et n’ayant pas de famille, elle a décidé de le léguer à Joseph, son homme de main comme elle dit. Tandis que défilent les bois de chênes et de châtaigniers, je songe que Joseph va se trouver bien encombré de cet héritage, lui qui avait renoncé à tout pour partir sur les chemins ! Au moins, ajoute-t-elle, il saura... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2016

Plus belle la vie....

      Après une suite d’expositions au Québec, au Japon et en Italie,mon amie Sophierevient montrer ses vouivres en France. Le vernissage aura lieu dans les premiers jours de novembre dans une petite salle de La Rochelle. Je téléphone à mon amie Marthe Dumas, du mas du Goth, pour l’inviter à m’y accompagner. Rappelez plus tard, me répond-elle sèchement. C’est l’heure du feuilleton ! Je m’apprête à lui proposer deux belles journées à La Rochelle avec glace sur le port, promenade sur le mail, repas chez... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2016

Mais où est passée la civilisation ?

      Huit heures du matin. Je déguste benoîtement mon café noir en écoutant avec curiosité l’émission matutinale de France-Musique lorsque mon chat César, mollement allongé sur le dossier de mon fauteuil, se dresse tout à coup en grondant. D’un pas tranquille de promeneur sûr de lui, un matou inconnu traverse mon courtil. Le véritable maître des lieux considère évidemment cette intrusion comme un crime de lèse-majesté. Devant son insistance, je lui ouvre la porte. Quelques grondements léonins lui suffisent pour... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2016

Résilience.

      Comme toujours, les cloches de l’église ponctuent imperturbablement le temps. Le ciel est traversé des appels des pies et des corbeaux et les futaies galvanisées par les débats sans fin des tourterelles. Les vacanciers ayant regagné leurs pénates, le bourg ne résonne plus désormais que du tintamarre traditionnel qui anime la boulangerie-épicerie, des rumeurs qui s’échappent du "Dolmen", le café-restaurant de la place du "11 Novembre", des échos qui égaient la "Tabatière", le tabac-journaux de la Grand-rue,... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2016

Peut-être qu'elle est moche !

     Comme partout ailleurs, notre vallée blottie au cœur des Monts connaît pendant les vacances ses mélanges de populations. Mais tout rentre dans l’ordre avec le départ des derniers aoûtiens.  Elle n’en a pas moins reçu par le passé ses contingents d’émigrés. Le début des années soixante vit arriver depuis Constantine une famille de réfugiés Pieds Noirs qui s’installèrent dans un vieux mas perdu à l’orée d’un village. Deux hivers leurs suffirent pour constater que notre climat est difficilement comparable à... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 septembre 2016

Provoc.

          Je m’apprête à saluer les arbres de mon courtil lorsque la porte de la cuisine s’ouvre avec fracas. Papet ? Et ma petite voisine Anaïs de se précipiter vers moi le visage éclairé d’un sourire large comme un soleil. T’as vu ? Elle me désigne le sac à dos accroché à ses épaules. Elle est fière d’entrer à l’école maternelle, explique sa maman. Il n’est pas en effet de bonne rentrée sans enthousiasme ni fermes résolutions. Tout comme ma petite amie, j’en ai fait moi aussi belle provision... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,