30 janvier 2012

Jean Alambre, trabalhador

      Je soupçonne Grand Michel, le maître de ce théâtre, d’avoir délibérément choisi les sièges les plus inconfortables pour maintenir éveillés les spectateurs. Les murs, passés au noir, n’offrent aucune distraction au regard et la scène elle-même se perd dans l’ombre de son lointain. En parterre, quelques chaises entourent trois ou quatre tables de bistrot agrémentées de verres à pieds et d’une bouteille de cidre. L’ambiance est intimiste et presque ascétique. On ne vient pas ici en frac et souliers vernis... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2012

Juliette et la tronçonneuse

       Dans le ciel embrumé, une buse décrit des cercles de plus en plus rapprochés. Ses longs piaulements résonnent dans l’air immobile. Toute vie dans la vallée semble s’être figée dans l’attente de son attaque. Mais deux pies bavardes surgissent du grand chêne échevelé qui borne l’entrée de mon courtil et s’élancent à sa rencontre. La visiteuse marque un brusque écart avant de reprendre paisiblement ses révolutions. Son cri de chat se fait seulement plus âpre et plus pressant. Les gardiennes des lieux... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2012

Thomas est malade

      Tout bousculé de vent mauvais, le ciel, ce matin, a refermé sa porte grise. Les futaies du parc agitent leurs bras décharnés comme des appels au secours. Autour de leurs troncs noirs, s’enroulent des volutes de feuilles mortes, tristes ex-votos des jours d’été.  De temps à autre, un merle se pose sur la pelouse comme une ponctuation incongrue avant de disparaître dans les buissons de forsythias. Les mésanges elles-mêmes ignorent leur mangeoire et restent blotties au creux des lauriers. Jour revêche... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 janvier 2012

Le cercle des vieux gamins

      Réunion d’urgence, hier, chez Sophie et le Hibou. Quelques jours encore et le risque était grand de nous voir perdre nous aussi notre triple A ! A comme Aristote et la philosophie. A comme Achille, Agamemnon et les poètes grecs. A comme Anaximandre et la géographie. A comme amitié et nouvelle année. Distribués chacun aux quatre coins de nos vies, nous avons négligé la règle immuable chère à Aristophane, la comédie des vœux. Entreprise récurrente qui nous réunit à chaque solstice d’hiver autour d’une... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 janvier 2012

Le secret de Mathilde

      C’est décidé. C’est la dernière fois que j’écris le mot fin de ce roman "Le Secret de Mathilde ". J’avais déjà pris semblable décision en achevant sa première réécriture. Mais rencontres et conseils avisés m’avaient convaincu de tout reprendre ou presque. J’ai donc replongé, les six derniers mois, au cœur de l’histoire des Mérovingiens. En réalité, je me suis concentré sur le mois de novembre de l’an 635. J’ai mangé, bu et dormi en compagnie de Foulques le marchand de laine et de ses amis. J’ai... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 janvier 2012

L'enfant de la neige

      Sur la terrasse, les mésanges déploient des stratégies complexes pour éloigner les merles des boules de graisses et des graines que je laisse à leur intention. Un groupe de choucas à la poursuite d’une buse traverse mon courtil en direction des bois voisins. Le ciel, au-dessus d’eux, est d’un bleu transparent et la brise, délicate, effleure à peine la cime des bouleaux. Mais un tapis argenté recouvre l’herbe de la pelouse et l’air fringant pique les joues. J’ai gagé une partie de ma nuit à poursuivre un... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 janvier 2012

Sanguines, de Galouzeau à Fenouillard

     Qui a écrit : « [Le citoyen] sait qu'en serrant les coudes, il gardera les deux pieds sur terre afin de s’élever à la sueur de son front musclé, vers des sommets toujours plus hauts ». Est-ce Dominique Galouzeau de Villepin ou est-ce Franquin par la bouche du maire de Champignac dans Spirou et Fantasio ? Le fier-à-bras de l’éloquence emphatique ou le héros de bande dessinée ? Á moins qu'il ne s’agisse d’une seule et même personne ! C’est le dernier petit jeu auquel nous... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2012

Bonheurs céans

       De traverse ou d’océan, les vents ont balayé la campagne et les vallées. Dans les maisons recroquevillées devant l’âtre, grasses bombances ou agapes raffinées ont escorté la nuit du "tournant du soleil". Des averses de cadeaux sont tombées au pied des sapins. Bien sûr, la corne n’a pas déversé partout ses ripailles et ses présents en égale abondance. Nombre de sans-logis ont du se contenter d’un bouillon maigre et d’une orange avant de regagner leur abri de carton ou leur porte cochère. Chacun a... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 décembre 2011

Yves Bonnefoy  
Posté par roland bosquet à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 décembre 2011

Décorer les éoliennes

      Les châtaigniers qui les entourent ont maintenant perdu leurs feuilles et les éoliennes, perchées au sommet de leur colline, paraissent avoir encore grandi. Pour l’heure, elles semblent scruter le ciel telles des vigies immobiles accrochées à leur mât. Á moins que pour tromper leur ennui, elles n’observent avec curiosité les créatures qui s’agitent à leurs pieds. Souhaitons leur indulgence si elles peuvent discerner, du haut de leur repère, les mille et unes turpitudes, petites lâchetés et autres... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 10:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :