28 février 2011

La belle meunière

         Telle une robe de villageoise au bal de la Saint-Jean, la colline est parée de larges fleurs multicolores. Parvenu au sommet, j'admire la vallée qui s'étale à mes pieds, aussi vaste qu'une région entière. Mais la nuit approche. Une nuit noire, sans lune pour l'éclairer de sa lumière laiteuse ni étoiles pour guider le voyageur. "Je dois m'être égaré, pensai-je. Ils m'ont dit, à l'auberge, que la ville n'est qu'à cinq lieues. Ils auraient dû dire cinq heures!" Je lance ma moto à vive... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 février 2011

Juliette (Nourredine)

        Déjeuné, hier, au Céladon, le restaurant de la Grande Médi@thèque de la Ville, en compagnie de mon vieil ami le Carabin. Il est à son ordinaire un joyeux commensal. Il m'offre alors un visage grave, presque austère. Point de blague de salle de garde, point de rire tonitruant. Je m'inquiète. Alors que la serveuse enlève nos assiettes pour nous apporter le café, il se redresse et prend une grande goulée d'air comme pour se donner du courage."Je dois vous dire, dit-il. J'ai lu... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 février 2011

François Reynaert

 Au début, il y a les Celtes. Ils ont essaimé du nord au sud de l’Europe et se battent entre’ eux en paix. Puis, un jour, contre l’avis de Diodore de Sicile mais avec la complicité des Romains, ils deviennent des Gaulois. Deux mille et quelques années plus tard, François Reynaert publie un pavé de cinq cents pages, "Nos ancêtres les Gaulois"(Éditions  Fayard), où il nous explique que ce ne sont là que billevesées. Et il poursuit son entreprise de démolition des idées reçues_les "fadaises"_ à... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 février 2011

L'enfant aux cheveux roux

 «L’homme recula d’un pas, cracha dans ses mains, respira une large goulée d’air et lança sa cognée d’un bon coup de rein. Son han sonore fit le tour de la clairière et revint en écho. Il relança son outil avec autant d’entrain, taillant une éclape jaune qui tomba dans la mousse. Il se baissa alors, la ramassa presque religieusement et la flaira longuement comme pour s’enivrer de son parfum. Puis il jeta un dernier regard à ses compagnons et au chêne. Bientôt, ses halètements répondirent avec régularité aux chocs de la... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 09:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2011

Jardiner avec la lune

 Surpris, ce matin, Marthe Dumas dans son jardin potager malgré la grisaille ambiante. Cassée en deux au-dessus d’un carré de terre fraîchement remuée, elle traçait un sillon à l’aide du bâton qui lui sert de canne. « J’ai apporté le Jaccottet de la collection blanche de Gallimard », lui dis-je. « Pas l’temps. Vous voyez bien que j’plante des échalotes ! » « Les échalotes peuvent attendre ! » Elle se redresse, scandalisée. « D’abord c’est des vertes de Louisiane. Et les vertes de Louisiane, Monsieur l’Écrivain,... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 février 2011

L'âne et la petite fille

 L’écran de mon ordinateur est vraiment trop triste. J’abandonne mon manuscrit ainsi que son héros, Foulque le marchand de laine, alors qu’il s’apprête à vaincre, une fois encore, les ennemis de Dagobert, le roi de Paris. Je coupe Daniel Barenboïm qui joue la huitième sonate pour piano de Mozart (en La mineur k 310). (Je préfère son interprétation à celle de Christian Zacharias que je trouve plus technique et peut-être moins habitée d’émotion). Dehors, un concert de grues remontant vers le nord en un V impeccable... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 février 2011

André Duprat

J’ai attendu demain Et il était tard Du jour d’aujourd’hui J’ai épelé amours et amitié amours dans le désordre L’amitié remettant les points sur le i J’ai rempoté un souvenir Quelques larmes suffirent Á lui rendre une verdeur certaine J’ai tenu dans les soupirs Tout mon livre de vie, tout Nous musardons ensemble J’ai lu le témoignage d’un militant Les mots du cœur aux yeux D’un donneur sain à poing fermé J’ai du retour chez moi dans les yeux Comment en faire à nouveau un regard ... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2011

Musique celtique

 Les bonimenteurs de France-Musique ont souvent tendance à imposer un cours de solfège ou de composition à leurs auditeurs. Hier, alors que je me rendais comme chaque jeudi ou presque à la Grande Médi@thèque de la Ville, il s’agissait d’une étude approfondie du "Désespoir de Tircis", l’aimable pastorale composée au dix-septième siècle par Jean Desfontaines, dont l’unique titre de gloire est d’avoir été l’élève de Sainte Colombe Père. Je me devais de réserver toute mon attention à la conduite ; je changeai de... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2011

La taille

 Dans leur enclos, les deux chèvres naines ruminent paisiblement au milieu d’une tache de soleil. Elles se précipitent avec gourmandise lorsqu’elles m’aperçoivent, en quête de la friandise que je manque rarement de leur apporter, quartier de pomme, crouton de pain ou simple poignée de foin. Le fond de l’air est doux, à peine troublé d’un filet de brise chargé d’effluves de terre mouillée et d’humus. Les ramiers qui ont élu domicile dans les grands sapins traversent le jardin à grandes envolées et les tourterelles, dans... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2011

Le Chartil, de la Normandie au Limousin

 « Tout le monde, au village, l’appelait la Jabote. On l’aimait bien. Elle était certes un peu braque et parlait beaucoup d’une petite voix pointue avec le débit sec et rapide de ceux qui craignent de ne pouvoir tout dire. Mais elle était aussi de service. Tant pour les corvées dans les champs à la période des foins ou du ramassage des pommes de terre que pour soigner le grand-père qui perd la tête ou la nouvelle accouchée débordée par sa marmaille. On passait sur le babil incessant et on disait « Va chercher la... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]