13 juin 2017

Aucune tête ne doit dépasser.

       J’abandonne Emmanuel Chabrier et sa "Joyeuse marche" de circonstance pour m’en aller, flamberge au vent, saluer les arbres de mon courtil et donner à ma chèvre naine sa friandise de pain dur. Accompagné de son cortège de grondements de tonnerre et de bourrasques, un orage s’est abattu, hier soir, sur la région. L’air est à présent calme et serein, presque recueilli. Comme si merles et moineaux hésitaient encore à sortir de leurs caches. Quelques feuilles d’érable jonchent la pelouse et des branches mortes... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,