il est huit heures      j’allume

une cigarette      il ne fait pas

froid le téléphone dort encore

mes bottes manquent de cirage

il n’y a personne d’autre ici   le

tabac sent bon ma montre marche

la porte baille     l’eau attend

dans le robinet     les rideaux sont

penchés à la fenêtre  ils occupent

toute la place

 

Extrait de "La journée est bien partie pour durer"

Éditions Saint-Germain-des-Prés