10 avril 2015

Réchauffement climatique et surpopulation

      Mon courtil affiche une mine éclatante : il profite avec gourmandise du réchauffement climatique. Pourtant, constatant un manque à gagner d’au moins 0,09% dans leurs prévisions, les scientifiques s’interrogent. Certes les particules de poussières rejetées par les volcans comme l’islandais Eyjafjöll porteraient une part de responsabilité dans ce différentiel. Il n’en demeure pas moins que le ralentissement de l’augmentation de la chaleur ambiante sème le désordre. À moins que le chiffre de 2° à ne... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

07 avril 2015

Réforme, réforme, réforme.

        C’est fait. Ma petite voisine Anaïs est maintenant inscrite à l’école maternelle du village pour la rentrée de septembre. Le Papet aura même le droit de l’y conduire ou d’aller l’y rechercher lorsque ses parents auront un empêchement. La demoiselle est tout excitée à l’idée d’aller à l’école comme une grande. Tu vas apprendre à lire ? Non ! À dessiner ! En réalité, Anaïs a de la chance. Ses parents seront en mesure de pallier les ratés de l’Éducation Nationale. Notre Ministre de... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 avril 2015

De souche

      Mes futurs voisins de l’autre côté de la route se lancent dans le grand chantier de la construction de leur maison. Une pelleteuse est arrivée hier en fin d’après-midi. L’objectif est de supprimer un vieux chêne plus que centenaire qui a eu la mauvaise idée de pousser justement à l’endroit où l’architecte des Bâtiments de France a ordonné la dite construction. Miaulements des tronçonneuses dès tôt ce matin puis entrée en lice de l’engin pour arracher la souche. Grâce à ses profondes racines, l’ancêtre avait... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mars 2015

Rien n'est simple.

       Rien n’est simple. Ainsi, à coup d’experts en tout, de calculs savants et d’analyses dignes du décryptage d'une recette de cuisine, tous les médias ont rythmé pendant des semaines le tempo des dernières consultations électorales. C’était sûr et c’était certain, les couleurs des départements allaient virer au bleu foncé. Le rose a pâli, certes, sinon même disparu. Le bleu et l’orange s’installent à grand renfort de cymbales et de flonflons. Les accordéonistes avaient sorti leur instrument des placards mais... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2015

Points noirs

       Comme les adolescents d’aujourd’hui,les gens de ma génération ont bien connu l’angoisse des points noirs. Outre l’acné qui illustrait si joyeusement leurs joues, les points noirs ajoutaient encore à la disgrâce. Il fallait, à l’époque, attendre la visite d’un grand-père ou d’un grand-oncle pour pouvoir s’en débarrasser, au moins provisoirement. Ils avaient toujours avec eux le remontoir de l’oignon qu’ils glissaient alors dans le gousset de leur gilet rayé. Vous appliquiez le carreau sur le point... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mars 2015

La famille Dibutyle

      Benoitement installé dans mon fauteuil préféré en compagnie de mon chat César, j’écoute d’une oreille distraite les "Années pèlerinages" de Franz Liszt interprétées par Bertrand Chamayou. Certes, la saison exigerait plutôt le "Printemps" de Vivaldi mais les sombres arpèges du compositeur hongrois s’harmonisent mieux, hélas, avec la morosité du ciel. Quoi qu’il en soit, ni l’un ni l’autre ne sont en rien la cause de mon inquiétude après avoir lu dans mon quotidien habituel le résultat d’une étude... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2015

Des bienfaits de la phényléthylamine

     Deux pigeons s’aimaient d’amour tendre…On connaît la fable de Jean de La Fontaine. Certes les relations conjugales des couples de pigeons ne sont pas toujours aussi simples.  Mais je peux malgré tout constater en ce début de printemps le langoureux attachement qui les unit. Les ramiers qui ont élu domicile dans le bouquet de sapins qui borde mon courtil rafistolent leur nid en toute hâte et ceux qui vivent sous la protection de la volière batifolent à qui mieux mieux sans aucune retenue. Ce ne sont que... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mars 2015

L'idéologie de l'inculture

      Mon courtil est émaillé ici ou là de "sculptures" plus ou moins éphémères élaborées à partir des objets les plus divers qui ne peuvent plus remplir leur mission et qui devraient, en bonne logique, se trouver au rebut. Ils connaissent ainsi une nouvelle vie, même si le terme de "sculpture" est un peu pompeux. C’est ainsi que je passe régulièrement, lors de ma rituelle visite matutinale, devant un grand oiseau fabriqué à partir d’un arrosoir de zinc, d’un pot de terre cuite et d’un râteau pour ramasser les... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mars 2015

Meurtre à l'Evêché

        Écrire représentait déjà un beau défi lorsqu’il s’agissait de domestiquer cette plume sergent-major si fantasque et si imprévisible. Elle accrochait ici, bousculant les pulpeuses rondeurs d’un B majuscule pourtant calligraphié avec application. Elle dérapait ailleurs, rompant la ravissante litanie des pleins et des déliés et achevant sa course par une plantureuse tache d’encre violette où se noyaient irrémédiablement les espérances d’un bon-point. Mais grâce au baron Bic, arriva le temps de la... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mars 2015

Hauteur ou mascarade

     L’action du jardinier se conçoit naturellement dans la durée. Il faut du temps à la graine pour germer et lever, à la fleur pour s’épanouir, aux abeilles pour la féconder et aux nouvelles graines pour murir et retomber sur le sol pour un nouveau cycle. Je m’apprête à ajouter une savante citation d’Ovide pour illustrer mon propos lorsque je me souviens que Raymond Aron a utilisé cette métaphore dans l’un de ses ouvrages. Et, en cherchant lequel, je me demande comment il procèderait aujourd’hui pour atteindre le... [Lire la suite]
Posté par roland bosquet à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,